Bouillon Thaï au lait de coco/ Coconut Milk Thai Broth

I’ve been thinking about it for days now …. Should I stop publishing recipes?
Yesterday I came to the conclusion that it is out of the question. I’ve been publishing my recipes for two and a half years now… When I was still living in France , I sometimes used to post a recipe every day. Why ? well, I love it so much, it is my passion and I feel empty inside when I do not cook. Another reason for my recent despondence is that I use to love using my utensils: kitchen robot, accessories of all kinds, gadgets as well as fresh French products… so delicious and delicate .
And then, within a month, I sold or gave away everything I owned. All these things that I cherished so much are only a foggy memory, and “mourning” is hard to do, believe me!

I promised you one recipe per week when I came to the land of smiles, and I have not kept my word. Arriving in Bangkok, I was totally lost when I ventured into the local markets and local supermarkets. Vegetables and fruits that I did not know existed or not-really-fresh-looking fish, pre-seasoned meat etc. I did not have a clue of what to do with them, I was afraid to buy anything new, and I felt that my culinary “excitement” was slowly fading away.

We rarely eat at home. During the week, we eat “on the street”. The variety of food is amazing here. Every bite is an explosion of flavour. The street stalls are usually equipped with only a stove, a wok, sometimes a barbecue, and a mortar.
Nothing modern, simply the essential …

One day surely, I will have a proper oven again, kitchen robots, professional mandolins .. but for now, I will cook and be back in the kitchen with what I have. A pan and a pot (the bottom must be 3 mm thick) will do.

IMG_8674

IMG_8676

I embarked on a culinary challenge. I’m leaving my comfort zone and once a week I will have to redouble my imagination and I will try to do the best with the strict minimum. “There are no bad tools there are only bad workers “, don’t you agree?

IMG_8685

This week, a simple recipe but it perfectly reflects the Thai gastronomy: a broth.
I tried my best to reproduce the broth used for many soups. This one does not contain any meat nor fish (except the chicken broth, you can substitute it with vegetable broth. And fish sauce), but you can make it more consistent by adding chicken, pork, shrimps… the recipe does not change, you just need to add the protein of your choice before adding the broth in your pot!

IMG_8698

For 4 people: (you can find all these products in any Asian grocery stores)

IMG_8677

– 250 ml of coconut milk
– 1 L of chicken broth
– 7 small red chillies (less if you don’t like spicy dishes)
– 1 kaffir lime
– 1 tbsp of fish sauce
– 2 cloves of garlic
– 10 kaffir lime leaves
– 4 stalks of lemongrass
– 2 pieces of galangal
– About 10 black peppercorns

IMG_8696

1. Prepare your ingredients. Cut 1 chilli in half, keep the others as they are. Wash and cut the cloves garlic, galangal and lemongrass into chunks.

2. Heat your pot. (you can add some meat or fish, brown them then add the rest of the ingredients) Add the peppercorns, lemon grass, garlic, chillies and galangal. Stir and heat for 5 minutes. Add the chicken broth and the kaffir lime leaves, stir and cover, leave it on medium heat for 15 minutes, then leave the broth to “infuse” off the heat for 15 minutes.

IMG_8678

IMG_8679

IMG_8683

3. Put your pot back on the stove (low heat), add the kaffir lime juice, fish sauce and coconut milk. Stir, cover and cook for another 10 minutes.

4. Serve hot. Thailand soups are served with the ingredients that were used in the preparation of the broth. They do not eat them though. So you can serve your broth with or without them!

PS: Use the broth to cook some noodles if you have some left! It’s delicious!

IMG_8700

___________________________________

J’y pense depuis des jours…. Est ce que je dois arrêter de publier des recettes?
Hier je suis arrivée à la conclusion qu’il en est hors de question. Je publie mes recettes depuis deux ans et demi… Lorsque j’habitais encore en France, il m’arrivait de publier une recette tous les jours. Pourquoi? et bien, déjà, j’adore ca, c’est ma passion depuis de nombreuses années et je sens un vide lorsque je ne cuisine pas… et puis aussi parce que je me régalais d’utiliser mes ustensiles: robots de cuisines, accessoires en tous genres, gadgets, et les produits du terroirs français au combien délicieux et délicats.
Et puis, en l’espace d’un mois, j’ai tout vendu, donné, jeté. Tout ces objets auxquels je tenais tellement ne sont que de lointains souvenirs, et le “deuil” est difficile à faire, croyez moi!

Je vous avais promis 1 recette par semaine à mon arrivée au pays du sourire, et je n’ai pas tenu ma parole. En arrivant à Bangkok, j’étais totalement perdue lorsque je m’aventurai dans les marchés locaux et les supermarchés du coin. Des légumes et fruits dont j’ignorai l’existence, des poissons pas toujours très frais, des viandes toujours pré assaisonnées… Je ne savais pas quoi en faire, j’avais peur d’en acheter, et je sentais que mon “excitation” culinaire s’envolait doucement.

Il est vrai que nous mangeons très rarement chez nous. En semaine, nous mangeons “dans la rue”. La variété de plats est incroyable ici. Chaque bouchée est une explosion de saveurs. Les stands de rue ne sont généralement équipés que d’un réchaud, d’un wok, parfois d’un barbecue, et d’un mortier.
Rien de bien moderne, aucun équipement superficiel; simplement l’essentiel…

Alors voilà, un jour surement, j’aurai à nouveau un four, un robot de cuisine dernier cri, une mandoline professionnelle.. mais pour le moment, je reprends la cuisine avec ce que j’ai. Une poêle et une casserole (le fond doit faire 3 millimètres d’épaisseur) feront l’affaire.

IMG_8674

IMG_8676

Je me lance dans un challenge culinaire. Je sors de ma zone de confort et une fois par semaine, je vais devoir redoubler d’imagination et je vais essayer de faire au mieux avec le minimum. “Il n’y a pas de mauvais outils il n’y a que de mauvais ouvriers”, n’est-ce-pas?

Cette semaine, une recette toute simple mais qui reflète parfaitement la gastronomie thaïlandaise: un bouillon.

IMG_8685
J’ai essayé au mieux de reproduire le bouillon utilisé pour de nombreuses soupes. Celui ci ne comporte ni viande ni poisson (à part le bouillon de poule, que vous pouvez remplacer par un bouillon de légumes, et la sauce de poisson), mais vous pouvez le rendre plus gourmand ou consistant et y rajoutant du poulet, du porc, des crevettes…. La recette ne change pas, vous devrez juste rajouter la protéine de votre choix avant de verser le bouillon dans votre marmite!

IMG_8698

Pour 4 personnes: (vous trouverez tous ces produits en épicerie asiatique)

IMG_8677

– 250 ml de lait de coco
– 1 L d’eau
– 1 bouillon cube de poulet
– 7 petits piments rouges (selon votre goût)
– 1 combava
– 1 c.a.s de sauce de poisson
– 2 gousses d’ail
– 10 feuilles de combava
– 4 branches de citronelle
– 2 morceaux de galangal
– Une dizaine de grains de poivre noir

IMG_8696

1. Préparez vos ingrédients. Coupez 1 piment en deux, conservez les restes en entier. Lavez et coupez en gros morceaux les gousses d’ail, le galangal et la citronnelle.

2. Faites chauffer votre marmite. (so vous rajoutez de la viande ou du poisson, faites les légèrement dorer maintenant puis rajoutez le reste) Jetez-y le poivre, la citronnelle, les gousses d’ail, les piments et le galangal. Remuez et chauffez 5 minutes. Rajoutez l’eau et le bouillon cube, puis les feuilles de combava, remuez et couvrez, laissez sur feu moyen 15 minutes, puis laissez infuser hors du feu pendant 15 minutes.

IMG_8678

IMG_8679

IMG_8683

3. Remettez votre marmite sur le feu (feu doux), rajoutez le jus du combava, la sauce de poisson et le lait de coco. Remuez, couvrez et laissez cuire 10 minutes.

4. Servez bien chaud. En Thaïlande, les soupes se servent avec les ingrédients qui ont servi à l’élaboration du bouillon. Ils ne se mangent pas. Donc vous pouvez servir votre bouillon avec ou sans!

PS: Utilisez le bouillon pour cuire des nouilles si il vous en reste: C’est délicieux!

IMG_8700

Advertisements

One thought on “Bouillon Thaï au lait de coco/ Coconut Milk Thai Broth

  1. Qu’est ce que je te comprends sur le fait de faire le deuil des ustensiles. En partant de France J’ai aussi donné vendu mes ustensiles. Mais la chance que j’ai eu c’est d’être encore en Europe. Dc j’ai pu racheter un peu. Mais surtout continue tes recettes! C’est tjs un plaisir de lire et de regarder c belles images. Bises

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s